• Les moutons

    Le mouton :

    img138/5797/dscf3833gf4.jpg

    Pyrénées, décembre 2007

    C'est un mammifère domestique ruminant de la famille des bovidés et de la sous-famille des caprinés. L'homme élève le mouton pour sa viande, son lait, sa laine et sa peau avec laquelle on prépare un cuir qu'on appele "Basane".

    Le petit du mouton est appelé un agneau ou une agnelle, la femelle s'appelle une brebis et le male porte le nom de belier. Le cri du mouton s'appelle le bêlement.

    Le mouton mesure en moyenne entre 1,20 et 1,40 mètres.

    Temps de gestation :

    Environ 150 jours, la mise bas se fait généralement de janvier à juillet. Les agneaux peuvent saillir une femelle à partir de 4 mois tandis que les agnelles ne peuvent être saillies qu'à partir d'une année environ.

    Ils ont un horaire journalier bien déterminé : ils broutent tôt le matin et tard l'après-midi, entretemps ils se reposent et ruminent.

    Comportement :

    C'est un animal assez craintif qui vit en collectivité.

    Caractéristiques :

    Il y a environ un milliard de moutons dans le monde ainsi que 500 races différentes dont une soixantaine de races en France.

    Les ovins sont utilisés de différentes façons :

                                           * dans le textile : la toison des moutons est si importante qu'une fois prélevée et transformée en vêtements de cuir, de peau ou de laine constitue une efficace protection contre les rigueurs de l'hiver.

                                            * dans l'industrie alimentaire : le lait de mouton donne des fromages très réputés.   

    Le nord du pays étant spécialisé dans la production bouchère. De plus en plus de nombreuses races d'herbage se développe comme le Bleu du Maine ou le Rouge de l'Ouest. Le bassin parisien accueille lui le Berrichon, le Métissé île-de-france ainsi que le Mérinos précose. Dans l'Est nous avons le Charolais alors que le Sud accueille race d'herbage comme le Bizet d'Auvergne ou le Causse du Lot et race laitière comme le Lacaune.


    Origine :
    Tous comme les bovins, ils sont très présents dans les légendes et les religions. Par exemple dans la mythologie grecque, Jason emmène les argonautes à la conquête de la Toison d'Or, toison merveilleuse d'un bélier ailé.

    Les ancêtres sauvages des moutons sont les mouflons du Moyen-Orient et de l'Asie. Les premières traces de domestications de ces animaux remontent à 9 000 avant J.C, d'après la découverte de fossiles à Jericho et dans le Nord de l'Irak preuve de la domestication du mouflon au mésolithique. Leu état domestique, en l'absence de chevilles osseuses, est mis en évidence par plusieurs critères dont :

    • la taille au garrot est plus petite que celle des mouflons sauvages,

    • l'analyse des classes d'âge indique un abattage préférentiel des jeunes adultes alors que les restes de chasse correspondent habituellement à des animaux plus âgés.

     

    L'élevage des ovins a permis aux hommes d'avoir de la viande, du lait et de la laine. Le premier métier à tisser a été découvert en Turquie, il date de 7 000 ans avant J.C.

    Le mouton serait donc une des premières espèces domestiquées après le chien (- 15 000 à - 12 000) et la chèvre (- 9 500 à - 8 500), à peu près à la même époque que le porc (vers - 8 500).

    Au niveau de leur lieu de domestication la plupart des scientifiques sont d'accord pour dire quelle s'est déroulée au sein d'un même foyer. Les espèces sauvages, à l'origine des principales espèces domestiques dont le Mouton, étaient à l'origine dans la région qui correspond approximativement au Moyen-Orient actuel.

    Pendant longtemps l'hypothèse la raison de la domestication la plus évoquée pour expliquer l'apparition de leur domestication était due à la variation climatique qui a eut lieu au début de l'Holocène (refroidissement suivi du réchauffement qui auraient entraîné une diminution des ressources rendant nécessaire l'apparition de l'élevage. Aujourd'hui et d'après les données disponibles il semble que les variations climatiques n'étaient pas l'élément déclencheur de la domestication.

    Le gain économique en viande apporté par la domestication ne s'est révélé effectif qu'aux alentours de - 7 500. Avant cette date, la chasse reste majoritaire dans la fourniture de viande.

    La domestication a entrainé plusieurs modifications sur ces animaux :

    • Modification morphologique : Les premiers animaux domestiqués étaient de petite taille par rapport à la population sauvage.

    • Modifications anatomiques et physiologiques : les animaux perdent leur cornes. Une absence de cornes des brebis qui devient fréquente à partir du VIème millénaire avant J.C. Puis réellement importante à partir de l'Âge du Bronze.

      Les animaux qui conservent des cornes, voient leur forme changer : la base des cornes, grossièrement triangulaire chez les espèces sauvages, devient ovale chez les animaux domestiques. De même les oreilles tombantes ne se rencontrent pas chez les ovins sauvages. Le poids et le volume de l'encéphale diminuent chez les animaux domestiques.

      Contrairement aux animaux domestiques, les mouflons ont une toison courte, pigmentée et formée de deux types de poils (jarre et bourre, tombant périodiquement à la faveur d'une mue). Les animaux domestiques, eux ont des poils fins.

    • Modification psychologiques : L'animal domestique est caractérisé par un comportement double, en effet il est adulte avec ses congénères mais infantile avec l'Homme.

    • Modifications génétiques : La pression de sélection qu'il y a dans le milieu naturel est importante et élimine les déviants mais avec la domestication les critères sont modifiés et la population des moutons se diversifie. Plus tard l'homme intervient dans la sélection génétique en choisissant les standards et en définissant des races spécialisées.


  • Commentaires

    1
    finzard
    Jeudi 2 Mai 2013 à 14:40
    j'aime beaucoup les ovins raison pour laquelle j'aimerie y connaître différentes espèces.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :